Les procédures en matière de maquillage permanent

Avant d’entamer la pose du maquillage permanent, il est nécessaire de respecter certaines procédures afin d’éviter les mauvaises surprises en cours de routes. Effectivement, le dermopigmentiste doit analyser plusieurs détails avant de commencer. Que ce soit avant ou après l’intervention, il est utile de savoir quelles sont les étapes à suivre. Cela permet en outre de s’assurer de la réussite de l’opération.

Les mesures à prendre avant la pose du maquillage permanent

En principe, le dermopigmentiste va d’abord évaluer la texture de votre peau avant de commencer la pose du maquillage. Lors du premier rendez-vous, il va en outre vous présenter tous les éléments essentiels à connaître dans cette pratique. Il vous expliquera les fondements de la dermopigmentation de A jusqu’à Z. Il esquissera également le déroulement du processus en vous montrant les techniques à utiliser et leurs impacts. Évidemment, le but de tout cela est d’éclairer les clients sur les résultats. En profitant aussi de cette occasion, cet expert étudiera la texture de votre peau. De même, il se renseignera sur votre mode de vie. Cela lui permettra de définir le type de pigmentation qui vous conviendra le plus. Par ailleurs, il vous questionnera surement de vos préférences et de vos attentes afin de réaliser un chef-d’œuvre sur mesure. Après une petite séance de prétest, il fixera le pigment maquillage permanent à utiliser sur votre peau. Il vous communiquera également de la suite à donner à l’opération.

Les procédures à suivre pendant et après l’intervention

En général, la pose du maquillage permanent se fera lors du second rendez-vous. Toutefois, avant d’entreprendre l’opération, le dermopigmentiste va d’abord vous conseiller sur les gestes et les positions à adopter. Il va aussi essayer de vous rassurer sur le bon déroulement de l’intervention. Entre autres, la dermopigmentation est un procédé non permanent, à la différence des tatouages. Cette technique préconise en outre l’utilisation des pigments bios. De ce fait, le spécialiste est libre de manier le dermographe en fonction de son imagination. Il peut décider de la forme et de la nuance des traits selon la morphologie du visage des clients. Une fois le processus terminé, des mesures d’accompagnements seront octroyées à ces derniers. Celles-ci ont en effet pour objectif le suivi de l’état du maquillage jusqu’à la cicatrisation complète des tissus cutanés. Dès lors, durant tout ce laps de temps, plusieurs habitudes seront proscrites par l’opérateur. Il s’agit notamment de l’exposition aux rayons solaires, les efforts physiques et l’utilisation des crèmes hydratantes. Mais qu’en est-il des retouches ?

Les processus de retouche

La retouche est primordiale lorsque les effets des pigments commencent à s’estomper au fil du temps. Ce constat varie d’un cas à un autre et diffère selon le type de peaux. Par conséquent, si vous remarquez que votre maquillage disparaît petit à petit, il est temps de revoir votre dermopigmentiste. Il va en effet faire une évaluation avant de commencer les modifications. En principe, les premiers signes apparaissent dans un délai de 12 à 15 mois. Les corrections doivent ainsi débuter dans cette courte durée. Au-delà de ce laps de temps, la dermopigmentation reprend depuis le début. Cela est généralement dû par l’effacement des pigments de la peau. Autrement dit, cette dernière a recouvert son aspect original. Toutefois, afin de ralentir ce phénomène, des démarches spécifiques concourent à entretenir la qualité de cette pigmentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *