L’implant dentaire, ce qu’il faut savoir avant de se lancer !

Une ou plusieurs dents manquantes peut avoir d’importantes répercussions, non seulement fonctionnel, mais aussi esthétique. Dans de nombreux cas, l’implantologie est fortement recommandée. Qu’est ce l’implant dentaire ? Comment se fait la pose de l’implant dentaire ? Quel budget faut-il prévoir ? Quelle est la durée de vie des implants dentaires ? Cet article répond à toutes vos questions sur les implants dentaires.

Qu’est-ce que l’implant dentaire ?

Un implant dentaire est une racine artificielle sorte de vis en titane ou en zircone qu’on va placer dans l’os de la mâchoire pour remplacer une ou plusieurs dents absentes. Sur cette racine artificielle, va reposer une prothèse dentaire ou une couronne. Cette technique est apparue en Suède dans les années 1960, et n’a cesser de se développer de plus en plus dans le monde entier. L’implantologie constitue une vraie révolution dans le monde de la chirurgie dentaire, car ils présentent une solution efficace et de longues durées, par rapport aux prothèses classiques. Il permet également de retrouver une mastication efficace et confortable, ainsi qu’une meilleure élocution. Elle est d’autant plus recommandée pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes qui ont pu être extraites pour différentes raisons (cariées, abîmées, fracturées) ou simplement de façon congénitale (génétique). Elle s’adapte à quasiment tous les patients.

Comment se fait la pose de l’implant dentaire ?

L’implantologie dentaire est généralement pratiquée par des chirurgiens-dentistes ou des médecins spécialisés en chirurgie maxillo-faciale et stomatologie. L’intervention se déroule sous anesthésie locale après qu’un bilan clinique et radiologique ait été effectué pour bien poser les indications. Elle dure environ une heure. Le chirurgien procède à une microchirurgie ouvrir la gencive et à insérer l’implant dans l’os. La gencive est ensuite refermée autour de l’implant laissant dépasser une vis. Le processus d’intégration à l’os de la mâchoire, appelé ostéointégration, s’échelonne sur plusieurs semaines. Une prothèse provisoire peut être mise en place pendant cette période. Lorsque le site où l’implant est posé est bien guéri, et lorsque l’implant est bien intégré à l’os, le spécialiste pose un petit pilier, sur lequel se posera la dent de remplacement. La pose de la prothèse définitive vient terminer l’acte.

Quel budget faut-il prévoir ? 

Le prix des implants varient aussi selon la zone de pose, les matériaux utilisés, les techniques opératoires, mais aussi selon la localisation géographique et les honoraires du chirurgien, d’autant que l’acte n’est pas soumis à une tarification fixe, contrairement à d’autres opérations dentaires comme le traitement d’une carie. Une demande de devis précisant tous ces points est donc indispensable. En France, ou en Belgique, la pose d’un implant coûte chère. Étant considéré comme “hors nomenclature” par l’assurance maladie, l’implant n’est pas remboursé. Seule une infime partie de la prothèse est remboursée. De ce fait certains patients renoncent à des soins dentaires, notamment pour la pose d’implant. Et d’autres choisissent de faire réaliser leurs soins dentaires à l’étranger, où les prix pratiqués sont largement raisonnable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *